Taking too long? Close loading screen.

Robert Miller quitte la direction de Future Electronics

by | Feb 3, 2023 | Uncategorized



Cette démission survient quelques heures après la diffusion d’un reportage de l’émission Enquête qui révélait que le milliardaire québécois aurait passé plus d’une décennie à payer des adolescentes mineures pour des relations sexuelles.

Dans une annonce interne aux employés, Omar Baig, le nouveau PDG de Future Electronics, affirme que M. Miller nie catégoriquement et avec véhémence les allégations malveillantes portées contre lui et confirme qu’elles sont fausses.

Bien qu’il ne soit pas impliqué dans les opérations quotidiennes depuis un certain nombre d’années, Robert Miller quitte définitivement ses fonctions de président, et chef de la direction pour se concentrer sur ses très graves problèmes de santé et consacrer son attention à la poursuite des recours judiciaires liés aux allégations faites par Radio-Canada, écrit M. Baig à ses employés.

Selon lui, Robert Miller se soucie trop de l’organisation, de nos employés, de nos fournisseurs et de nos clients pour devenir une distraction pour l’entreprise.

Dans un communiqué public, la compagnie ajoute que les allégations sont le résultat d’un divorce acrimonieux.

Le nouveau président, contacté au téléphone, n’a pas souhaité répondre à nos questions.

L’équipe d’Enquête a recueilli les témoignages de dix femmes qui affirment avoir eu des relations sexuelles rémunérées avec Robert Miller. Du lot, six disent qu’elles étaient mineures à l’époque.

Les rencontres se déroulaient dans de grands hôtels montréalais, et dans une maison de Westmount, entre 1994 et 2006.

En 2009, l’homme d’affaires et son entourage avaient fait l’objet d’une enquête menée par l’escouade d’exploitation sexuelle des mineures du SPVM. Aucune accusation n’avait été portée.

Le DPCP invite le public à collaborer

Dans un tweet publié le lendemain du reportage de Radio-Canada, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) invite toute personne, victime ou témoin, qui aurait des informations sur les faits relatés à l’émission Enquête du 2 février à les communiquer au @SPVM. Si de nouveaux éléments sont soumis au SPVM, le DPCP collaborera avec les enquêteurs et pourra réviser le dossier.

Jeudi, les employés québécois de Future Electronics ont reçu un courriel les avisant de ne pas venir au bureau vendredi, en raison du froid extrême et compte tenu des circonstances.

En soirée, un deuxième courriel avisait les employés de la multinationale de la démission de M. Miller.

Dans une lettre envoyée à l’équipe d’Enquête avant la diffusion du reportage, l’avocat de Robert Miller expliquait que son client souffrait de la maladie de Parkinson, qui l’aurait rendu impuissant depuis plus de 20 ans. Il précisait que son client n’a jamais eu de relation sexuelle avec une personne qui n’avait pas l’âge de consentement, soit 14 ans au moment des allégations.

Cependant, des experts soulignent que le Code criminel établit clairement qu’une relation sexuelle rémunérée avec des mineures est illégale.



Robert Miller quitte la direction de Future Electronics by